Peche à pied Loire Atlantique : Quoi et où pêcher à pied dans le 44 ?
Réservation
8.3
10

Note moyenne sur 477 avis

Voir les avis
Sports & Loisirs

Pêche à pied en Loire-Atlantique

Que peut-on pêcher à pied en Loire-Atlantique ?

L’alternance de criques rocheuses et de grandes étendues sableuses fait du littoral de Loire-Atlantique une destination prisée pour la pêche à pied. On y trouve de nombreux coquillages fouisseurs comme les coques, les couteaux et les palourdes. Sur les rochers s’accrochent des moules, des berniques, des huîtres sauvages, des bulots et des bigorneaux. Les cuvettes d’eau restées après la marée haute abritent des crevettes grises (bouquet) et des crevettes roses. Certaines espèces, comme les ormeaux, les oursins et les coquilles Saint-Jacques, ne peuvent être pêchées que de novembre à mars pour leur préservation. Les outils utilisés pour la pêche à pied font l’objet d’une réglementation : sont autorisés et vous seront utiles les traditionnelles griffes et serfouettes, les couteaux, la cuillère à soupe et la fourchette, ainsi que le grapin à oursin et la baleine de parapluie. Les quotas de ramassage généreux et vous promettent de beaux repas conviviaux, avec par exemple 3 kg pour les palourdes, 4 kg pour les coques, 5 kg pour les moules, 2 kg pour les pétoncles et 3 kg pour les bulots. Des restrictions de taille sont également en vigueur. Des sorties nature sur l’estran et des initiations à la pêche à pied sont proposées dans les différentes stations de la côte de Jade.

Les meilleurs spots de pêche à pied en Loire-Atlantique

Chaque plage et chaque milieu sont réputés pour abriter certaines espèces de coquillages. En Loire-Atlantique, certains spots sont particulièrement prisés pour la pêche à pied, non seulement pour la quantité et la variété de coquillages qu’on y trouve, mais aussi pour leur qualité sanitaire. Du côté de Pornic, la côte rocheuse entre la plage de la source et celle de la Joselière est idéale pour la pêche aux coquillages de type bigorneaux, huîtres sauvages et patelles, ainsi que pour la pêche à l’épuisette des crevettes grises et roses. Préfailles abrite également des spots réputés : le secteur de la pointe Saint-Gildas est particulièrement prisé pour les moules, les palourdes, les bigorneaux et la crevette grise. Les grandes étendues sableuses de la baie de la Baule sont propices à la pêche aux coques et aux palourdes, de même que le spot de Pen Bron à la Turballe, proche des marais salants. Du côté de Piriac, l’environnement rocheux abrite des huîtres, des moules et des bigorneaux, ainsi que des crustacés dans les mares et sous les rochers. Le même environnement vous attend à Ker-Elisabeth à la Turballe.

Bien préparer sa pêche à pied

Partir à la pêche à pied demande quelques précautions. Vous devrez vous munir par exemple de matériel pour récolter les coquillages, mais aussi d’un seau pour les contenir. Les outils incontournables pour pêcher les coquillages fouisseurs dans l’estran sont le gratte à main et la serfouette. Pour les bigorneaux sur les rochers, votre seau suffira ! Un couteau sera en revanche nécessaire pour les berniques et les huîtres. N’oubliez pas de partir chaussés de bottes, car certaines zones peuvent être très vaseuses. Si vous pêchez à l’épuisette, il vous faudra également avancer les pieds dans l’eau.

Les marées sont dangereuses : pour une partie de pêche à pied, il est conseillé d’arriver sur les lieux deux heures avant la fin de la marée descendante, et d’entamer votre retour vers la plage avant le début de la remontée. Prenez avec vous de quoi surveiller l’heure, car on se laisse facilement prendre au jeu ! La mer remontante peut surprendre : il est possible de se retrouver rapidement encerclé par les eaux parce qu’on évolue sur un banc de sable un peu surélevé ou un îlot rocheux.

Lorsque vous choisissez votre spot de pêche, vérifiez les autorisations, tant pour des raisons sanitaires qu’environnementales. Veillez également à prendre connaissance des quotas et des tailles minimales autorisées pour chaque espèce. Emportez donc aussi de quoi mesurer ! Lorsque vous pêchez, respectez le milieu fragile de l’estran : n’arrachez pas les algues ni les plantes aquatiques, ne retournez pas les pierres, et remettez en place les goémons et rochers soulevés afin de ne pas perturber un équilibre précaire.

Categories :